Le château-musée et la chapelle Notre Dame de Protection à droite.
********

    Le Haut de Cagnes est connu dans le monde entier grâce aux peintres qui l'ont habité (Foujita, Modigliani, Renoir, Soutine, etc.) et aux artistes qui l'ont animé (Georges Ulmer, Suzy Solidor dont le souvenir perdure magnifiquement au château-musée, etc.).

    C'est un vieux village perché sur une colline de poudingue, les maisons serrées autour du château Grimaldi édifié en 1300, transformé en 1620 et restauré en 1873 (année de création du Cercle des Amis !). La vie du village s'animait autour d'une grande rue : la montée de la Bourgade, anciennement rue Carnot.

    Pour visiter le Haut de Cagnes, garez votre voiture sur l'un des parkings du centre de Cagnes-sur-mer, au bas de la colline, et empruntez le bus gratuit (ligne 44) qui part de la gare routière et vous mènera aux portes du château.


    Si vous choisissez de monter à pied : du parking de la gare routière ou du parking de la place Sainte Luce, rejoignez le chemin des Canebiers et montez vers le château par la montée du Pérousin et les ruelles en patte d'oie qui la relient à la montée de la Bourgade. La montée est rude, mais ça vaut le coup.


    Ensuite, "perdez-vous" dans les ruelles haut-cagnoises et laissez le hasard guider vos pas. Si vous avez pris la précaution de passer au syndicat d'initiative avant de monter, vous aurez un plan pour vous localiser au fur et à mesure de votre cheminement, car les noms de rue sont très bien indiqués.

    Quelques points de repère (photos de la visite) :

 -  la place du Château, au sommet de la colline bien sûr,
 -  la place Grimaldi, sur laquelle donne l'entrée monumentale du château,
 -  la rue du Clapier, du celte "clap" qui désignait un tas de pierres,
 -  la maison de la Goulette, pas très récente (1315), restaurée au XVIe siècle,
 -  la rue du Pontis Long, qui n'est pas une traboule certes,
 -  la Maison Commune, peut-être la plus ancienne maison de Cagnes,
 -  l'église Saint-Pierre, qui abrite les tombeaux des Grimaldi de Cagnes,
 -  la montée de la Bourgade, qu'il vaut mieux descendre, mais alors doucement,
 -  la rue Hippolyte Guis, qui offre des vues magnifiques du cap d'Antibes jusqu'au Mercantour,
 -  la chapelle Notre Dame de la Protection, fresques du XVIe siècle,
 -  etc..

********
Retour à la page index du site